Rechercher

Manger sainement: une pomme par jour pour une longue vie

Mis à jour : janv. 6

L'avantage principal de la pomme est du côté de sa teneur en antioxydants. Les antioxydants sont des molécules non nutritionnelles qui ont la capacité de neutraliser des radicaux libres impliqués dans l'apparition des cancers, des maladies cardiovasculaires et dans le processus du vieillissement, etc. Selon la variété de pomme consommée, nous retrouvons plus ou moins de ces antioxydants.


#Apples #HealthyEating


4 bonnes raisons de manger des pommes


1. Diminuer les risques cardiaques. Les antioxydants contenus dans la pomme, en particulier dans sa pelure, auraient une action directe sur la sphère cardiovasculaire en limitant la tension artérielle et en réduisant la formation des caillots dans le sang, à l'origine des risques d'infarctus et d'AVC. Une récente étude a également mis en évidence une baisse significative du cholestérol pour des femmes ménopausées qui ont croqué une pomme six mois durant : leur taux de "mauvais" cholestérol a baissé de 23 % en moyenne.

2. Garder la ligne. Les participantes de cette même étude ont été récompensées par leur régime "pommes" puisqu'elles ont perdu en moyenne 3,3 kilos. Plusieurs facteurs feraient du fruit un allié minceur efficace : peu calorique, il impacte sur le métabolisme des lipides, possède un effet coupe-faim et régule la digestion.


3. Protéger les poumons. Grâce à leur action anti-inflammatoire, deux à cinq pommes par semaine suffiraient pour réduire l'asthme ou les affections des voies respiratoires. Même chez les fumeurs, les capacités respiratoires pourraient être améliorées par la consommation de pommes.


4. Prévenir les cancers. Le cocktail d'antioxydants qu'elle contient, combiné à sa vitamine C, fait de la pomme un aliment anti-cancer de choix en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses, notamment celles du foie, du colon et du poumon. Plus récemment, les chercheurs ont pu démontrer que la consommation de pommes influençait directement la fréquence des tumeurs mammaires. Autant d'incitations à croquer désormais sans vergogne ce fruit défendu ! Il faut la conserver au frais et la consommer de préférence bio, c'est-à-dire sans pesticides, et avec sa peau qui renferme une bonne part de ses vertus.

0 vue

06 03 73 55 04

©2019 by Warren Fettaya Coach/Diététicien/Naturopathe.